Museo Napoleonico

menu facilité

saut à:
contenu. recherche, section. langues, menu. utilité, menu. principal, menu. chemin, menu. bas page, menu.

Page d'accueil > Approfondissements > Pauline Bonaparte

F. J. Kinson, Pauline Bonaparte, 1808, détail

Parmi les sœurs de Napoléon, c’est Pauline qui, par son mariage avec Camille Borghèse célébré à Paris en 1803, possédait le rang de princesse romaine. Pendant l’Empire, elle préféra cependant vivre à Paris avec des séjours à Turin près de son mari, qui avait reçu de l’empereur la charge de Gouverneur du Piémont, et ne consacra que peu de temps à la superbe résidence romaine de Palazzo Borghèse où était conservé notamment, dans la chambre à coucher de Camille, le célèbre portrait de Pauline par Canova.
Ce n'est qu’après la chute de Napoléon en 1815 que la princesse s’installa définitivement à Rome ; vivant pratiquement séparée de son mari, elle habitait un appartement à Palazzo Borghèse. En 1816, elle décida d’acheter pour elle la villa à Porta Pia qui avait appartenu précédemment au Cardinal Silvio Valenti Gonzaga. Le bâtiment fut alors rénové selon la mode de l’époque, notamment à l’intérieur : au rez-de-chaussée, une pièce décorée à l'Égyptienne avec des paysages nilotiques et des temples n'était pas sans évoquer la campagne d'Égypte de Napoléon. Le réaménagement du jardin date de la même époque, avec son parterre à l’Anglaise et le parc, romantiquement fermé par les Murs Auréliens. Le Pavillon de chasse se caractérise par sa sobre architecture classique ; la façade principale qui donne sur Via XX Settembre est ornée d’un porche à six colonnes doriques jumelées en travertin qui constitue la monumentale entrée. Il n’est pas improbable que les travaux de réfection voulus par Pauline aient vu la participation de Canina, l’architecte de Borghèse. La princesse aurait souhaité appeler sa nouvelle demeure Villa Bonaparte, mais sa mère Laetitia le lui déconseilla pour des motifs d’opportunité et la villa, actuel siège de l’Ambassade de France auprès du Saint-Siège, fut baptisée plus simplement Villa Paolina. L'hospitalité de la maîtresse des lieux était fort appréciée, à tel point que Lady Morgan, célèbre voyageuse anglaise et grande admiratrice des Bonaparte, pouvait écrire : « De toutes les villas que possède la famille Borghèse, une seule est habitable, une seule offre la sobriété anglaise, l’élégance française et le goût italien mêlés de la façon la plus heureuse ; c’est la Villa Paolina Bonaparte Borghèse, décorée, meublée et restaurée par la Princesse ».

de nouveau au menu facilité.