Museo Napoleonico

menu facilité

saut à:
contenu. recherche, section. langues, menu. utilité, menu. principal, menu. chemin, menu. bas page, menu.

Franz Xaver Winterhalter (Menzenschwad 1805 - Frankfurt 1873)
L’Impératrice Eugénie
Peinture
1852 ca.
Huile sur toile
cm 240x155

Peint en 1853, cette peinture est le premier portrait officiel de la jeune impératrice, qui avait épousé Napoléon III en janvier. Eugenia de Guzman, comtesse de Teba et Montijo (1826-1920), fille d’un Grand d’Espagne qui avait combattu pour les Français en 1807, rencontre Louis Napoléon alors qu’il était président de la République Française dans le salon de la princesse Matilde Bonaparte. Belle, élégante, elle envoûte le Prince-Président qui l'épouse en dépit des tentatives de dissuasion de la part de ses conseillers. Franz Xaver Winterhalter exécute ce portrait en même temps que celui de l’empereur Napoléon III. Les deux portraits plaisent au couple impérial - c’est Eugénie qui se montre particulièrement enthousiaste - à tel point qu'ils sont présentés à l'Exposition Universelle de Paris et valent à l'artiste sa nomination à la fonction de peintre attitré de la Cour de Napoléon III.
En revanche, Winterhalter ne rencontra pas la faveur des critiques contemporains, qui jugèrent sa peinture comme vulgaire, bien qu'admettant que «… de tous peintres [ il est] le seul qui nous ait donné une image rassemblant de S.M. l’impératrice…». Eugénie est représentée en grand habit, devant le trône, la couronne reposant sur un pouf; au fond, une large tenture laisse entrevoir les Tuileries. Cadeau d’Eugénie au comte Giuseppe Primoli, le tableau pourrait être celui qui se trouvain la salle du conseil aux Tuileries.

Inventaire: inv. mn 432

de nouveau au menu facilité.